Chez Marie-Noëlle Dufromont, la toile est un champ d’investigation qui s’apparente au chantier d’archéologue : il y a plus à creuser qu’à emplir, à fouiller l’obscurité que bâtir dans la lumière… Le peintre agit comme un médium, instrument de réincarnations étonnantes et peu à peu, le champ se peuple de discrets sédiments humains : traces, graffitis, ombres, fantômes…

Des hommes, signes ou symboles, ponctuent et rythment ces espaces architecturaux ou géologiques. Villes ou jardins ? Cocon des mémoires ou chrysalides d’un monde mutant ? Lieux d’éphémère ou de perpétuité ? Le bois ou la toile deviennent une cartographie, animée par les errances de la main à l’esprit.

pour voir les peintures, cliquer sur l'affiche

pour voir toutes les peintures de l'exposition, cliquer sur l'affiche.
pour voir toutes les peintures de l'exposition, cliquer sur l'affiche.

Aucun article
Aucun article